L’obsolescence programmée des vêtements

Image "Made In" pour l'Article Obsolescence programme des vêtements Atelier Phi

Cela a dû probablement vous arriver au moins une fois dans votre vie : Vous achetez un superbe vêtement et après quelques passages en machines à peine, il est entièrement déformé, usé ou encore pire : troué. Vous vous dites, comme moi, « J’ai du tomber sur une série moins bonne que d’habitude. » Et bien il semblerait que nous soyons dans l’erreur.

En témoigne cette vidéo du Huffington Post : La mode jetable est un vrai problème

Ce qu’il faut retenir pour aujourd’hui, c’est que la durée de vie estimée d’un vêtement est de 35 jours. Je ne peux pas infirmer ou confirmer, mais il faut reconnaître que depuis quelques années, certains de nos vêtements vieillissent de moins en moins bien.

C’est de la marque donc c’est de la qualité

Ma propre expérience a eu tendance à me prouver le contraire de ce titre. J’ai longtemps acheté une partie de mes jeans chez une marque états-unienne réputée. Je m’en procurais un tous les ans et ils deux années. Puis du jour au lendemain, ces mêmes jeans ont commencé à s’user au bout d’à peine 8 ou 9 mois. En comparant de plus anciens avec les défectueux, je me suis rendu compte que le denim était plus mince et plus grossier. Je venais donc d’acheter des pantalons avec la même coupe et au même prix (élevé) que d’habitude pour qu’il durent deux fois moins longtemps.

Cela touche aussi le cuir

Expérience vécue par le mari d’une amie. Achat d’une belle ceinture d’une marque états-unienne aussi connue et réputée que mes jeans. Le prix est tout aussi élevé et après quelques ports…. Et bien je vous laisse regarder les photos ci-dessous pour vous faire votre propre opinion.

Ceinture Calvin Klein usée prématurément

Ce que l’on voit? Une ceinture en cuir noir qui est en fait du cuir marron avec une couche de teinture noire. Avec le frottement, la teinture a fini par partir là ou la boucle et le pantalon frottaient le plus. C’est tout de même déplorable qu’à ce prix, le cuir utilisé ne soit pas teint dans la masse.

L’autre petit détail est la peinture de la boucle qui se détache sous l’ardillon révélant un métal cuivré d’apparemment piètre qualité.

On paie pour un design…

Sur l’exemple ci-dessus, vous aurez remarqué toutes les fioritures : Les coutures avec du gros fil ainsi que les rivets en forme de têtes de vis (je confirme que ce ne sont pas de vraies vis). Même la boucle est élégante. Je me permets de critiquer : une fois la ceinture mise, le bout recouvre les rivets qui deviennent donc invisibles. Bref, c’est joli en magasin, mais à l’utilisation cela devient carrément inutile. Ce sont justement ce genre de petits détails qui font artificiellement monter le prix de la ceinture.

… et pour une marque

Histoire vécue récemment : Un ami me demande le prix de mes ceintures. Je le lui annonce et il me répond « C’est le même prix que (nom de marque connue à résonance italienne)! ». Dans le doute je me suis rendu dans une boutique pour voir l’un des articles en question. Imaginez l’angoisse d’un jeune entrepreneur qui se dit qu’il a mal étudié ses prix. Heureusement, ce fut de courte durée. En dehors de la marque, mes ceintures n’avaient vraiment pas à pâlir de par leur design et surtout leur qualité.

Mais voilà, le branding a produit son effet pervers… Il ne faut surtout pas généraliser à toutes les marques. Beaucoup fabriquent encore elles mêmes ou contrôlent la qualité de la production par les sous-traitants.

Je vous encourage désormais  à lire et relire les différents articles de ce blog, en particulier ceux concernant les différents types de cuir, pour ne pas vous faire avoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *