Le lin : la fibre miracle ?

Fleur de lin - MorgueFile.com

Parlons du lin, une plante très présente en France et aux vertus et applications si diversifiés qu’on la retrouve dans de nombreux domaines et industries allant de l’alimentaire à la haute technologie.

Une plante écologique

Le lin est une plante connue depuis des millénaires. On retrouve des références datant de l’Egypte ancienne. Le plus intéressant, c’est que tout peut être utilisé, des racines jusqu’aux feuilles en passant par les graines.

Contrairement au coton, le lin nécessite peu d’eau et de pesticides (cela exclu, bien sûr, le coton bio) pour pousser. L’eau de pluie est d’ailleurs amplement suffisante en fonction des années.

Le lin est très utilisé en agriculture alternée. En rotation avec d’autres plantes, elle permet à moyen terme un nettoyage et une régénération des sols en profondeur. Selon plusieurs sources que j’ai consultées sur le net, on parle de 5% de rendement supplémentaire pour les cultures plantées après un cycle de lin.

Les différentes applications

Textile

C’est sûrement l’application la plus connue et reconnue des fibres de lin. Le lin est très proche du coton. Résistant, anti-bacterien, thermorégulateur et absorbant l’humidité, il est très agréable et confortable comme vêtement ou linge de lit.

Il a l’inconvénient de se froisser facilement, mais de nouvelles techniques de tissage ou le mélange avec d’autres fibres compensent ce défaut.

Papeterie haut de gamme

Le lin a une structure alvéolaire qui, comme pour les ruches d’abeilles, lui confère solidité et légèreté. Les papiers à base de lin sont  légers et résistent très bien à l’usure et aux agressions mécaniques.

pile de papier en fibre de lin fabriqué artisanalement par la papeterie de Pérouges en France
Papier de lin de la papeterie artisanale Pasdeloup de Pérouges (www.papier-artisanal.com)

Haute technologie

Incroyable mais vrai, la fibre de lin est utilisée dans des matériaux composites. Bien qu’ayant des propriétés différentes (absorption de chocs en particulier), elle peut servir de matrice comme la fibre de carbone ou la fibre de verre. Des vélos, des skis, des chaises ainsi qu’un modèle de guitare acoustique ont ainsi été réalisés.

Photo de Vélo et de guitare en composition de lin - EuropeanFlax.com - Stéphane Bourriaux - Atelier Phi
Vélo par INBO et guitare BlackBird El Capitan en composite de lin (source: www.europeanflax.com)

D’autres exemples de créations sont visibles dans cet article du blog d’European Flax

Animaux domestiques

Dans le lin, c’est comme dans le cochon : tout est bon ! Lors de la production du lin, les tiges sont battues pour séparer les fibres du bois. Ce bois qui ressemble à un paille n’est pas jeté. Étant très absorbant, il est utilisé pour la litière d’animaux de ferme et on trouve même des versions pour les animaux de compagnie.

Les graines de lin

Les graines de lin sont riches en acide gras mono et poly-insaturés. Ces gras réduisent le cholestérol ainsi que le risque d’artérosclérose qui en découle. Source important d’Omega-3 et Oméga-6, elle est recommandée aux gens souffrant d’intolérance au poisson. En effet, la plupart des compléments d’Oméga-3 étant extraits de poissons gras comme le saumon.

Photo de Pain aux graines de lin - Source - Pixabay - Stéphane Bourriaux - Atelier Phi
Pain aux graines de Lin (source : Pixabay)

Elle sont très utilisée par les éleveurs de chevaux. Ajoutée au fourrage, elles favorisent une bonne santé ainsi qu’un poil brillant.

L’huile de lin

Extraite des graines, l’huile de lin a des propriétés siccatives. Cela signifie qu’exposée à l’air et aux ultraviolets, elle polymérise et devient comme du plastique. Elle sert pour plusieurs applications techniques :

  • Le linoléum : On n’y pense pas, mais cela signifie huile de lin en latin. L’huile est bouillie sous vide et appliquée sur une toile textile (à l’origine, on utilisait de la toile de jute). Une fois polymérisée, on obtient le matériaux flexible et solide utilisé pour les revêtements de sol. À quelques variantes près, c’est le même procédé qui était utilisé pour la toile Monogramme de Louis Vuitton (non, ce n’est pas du cuir!)
  • L’ébénisterie : Appliquée au pinceau sur le bois, elle pénètre en profondeur pour le protéger des insectes et des champignons tout en l’imperméabilisant. Elle l’embellit en faisant ressortir son veinage. C’est une finition utilisée sur certains articles de lutherie haut de gamme.
  • Peinture à l’huile : Elle sert de liant avec les pigments. On y adjoint souvent un agent siccatif pour accélérer le séchage.
Finition de pin à l'huile de Lin.
Finition du bois à l’huile de lin (photo : Pixabay)

Il y a de nombreuses autres applications, mais limitons nous à celles-ci

Un enjeu Made in France

En parlant avec l’un des responsable de UP-tex au salon MIF Expo, j’ai été surpris d’apprendre que la France est le premier producteur de lin avec 85% du marché. Le lin pousse en effet des côtes bretonnes jusqu’aux Pays-Bas. Elle représente plusieurs milliers d’emplois allant de l’agriculture à la manufacture en passant par les phases de traitement.

Le lin est bien plus cher que le coton. Si vous n’avez pas les moyens d’en acheter, je vous recommande vivement de vous orienter vers le coton mais à la condition sine-qua-non qu’il soit bio (J’en profite pour faire de la pub pour Gnoufi Store qui fait justement de superbe vêtements dans cette matière). Sachez que la plupart du coton dans le monde nécessite l’utilisation massive de pesticides ainsi que le détournement de cours d’eau pour l’irrigation (progression de la désertification)

En résumé, le lin est une fibre écologique, durable et locale.  Elle coûte certes cher, mais plus on en utilisera, plus les prix baisseront.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *