Comment entretenir le cuir

Photos de produits d'entretien du cuir recommandés par Stéphane Bourriaux

J’aime souvent comparer le cuir et le bois car ce sont des matériaux que je trouve proches sur de nombreux points. Comme le bois, un cuir non ou mal entretenu ne vivra pas longtemps. Pour commencer, il faut comprendre cette splendide matière pour la bichonner comme il se doit.

Les choses à ne (surtout) pas faire

Si vous faites une recherche sur Google, vous trouverez un tas de trucs, astuces et autres recettes de grand-mère. Je vais en faire un survol rapide et expliquer les conséquences probables :

Les produits pour la peau

« Mais le cuir c’est de la peau » me direz vous. Oui et non vous repondrai-je. C’est une peau en effet, mais ayant subi un processus de tannage (cf. l’article sur le tannage), elle s’en éloigne selon plusieurs aspects. Sans rentrer dans les détails, le cuir n’a plus d’épiderme. On garde seulement le derme et surtout la membrane hyaline qui les sépare. Cette membrane devient la fleur.
De plus, le tannage même recouvre de tanins les fibres de collagène du derme. Celà l’imperméabilise et le protège de la décomposition.
Vue en coupe de la peau (Source : http://soutien67.free.fr/ )

Il faut comprendre que les produits cosmétiques sont étudiés pour des peaux vivantes. Elles ont encore leur épiderme et un film hydro-lipidique. Leur collagène n’est pas protégé. Enfin, elles ont un métabolisme et un mécanisme de renouvellement cellulaire que le cuir n’a pas. Pour cela, les laits démaquillants, crème hydratantes, crèmes pour bébé, contiennent plusieurs substances qui vont être « digérées » par la peau pour pouvoir pénétrer en profondeur. Beaucoup de ces substances ne seront pas assimilées par le cuir. Certaines peuvent l’endommager. D’autres vont tout simplement s’accumuler et finir par remonter à la surface.

Le savon de Marseille : L’ennemi public numéro 1

Si vous vous lavez avec du savon de Marseille, vous aurez sûrement remarqué que votre peau n’en ressort pas forcément indemne. C’est pareil avec le cuir. En fait, le savon est très alcalin (pH=9) et la peau et le cuir plutôt acides (pH=5,5). Dans le cas du cuir, vous risquez de l’endommager irrémédiablement en « détruisant » le tannage.
Savon de Marseille barré en rouge - Atelier Phi Blog par Stéphane Bourriaux

Aliments (peau de banane, beurre d’arachide etc.)

Je ne vais pas perdre beaucoup de temps là-dessus : les aliments gras nourriront certes votre cuir. Néanmoins, des particules putrescibles risquent de s’accumuler en surface ou dans les reliefs. En pourrissant, elles le dégraderont définitivement.

Tout commence par de bonnes habitudes

Avant de parler des produits d’entretien, il faut (comme je l’ai déjà dit dans l‘article sur les ceintures) prendre quelques bonnes habitudes.

L’eau

En soit, le cuir ne craint pas l’eau. Étant donné le temps qu’il y a passé pour sa fabrication, cela parait compréhensible. Par contre, il est important de savoir que celle-ci peut le déformer lors du séchage. Si jamais votre sac ou votre accessoire est complètement trempé, n’utilisez surtout pas de source de chaleur (radiateur, soleil, sèche-cheveux etc. ) pour le sécher. Tout séchage doit se faire à température ambiante.
  • Pour un sac, remplissez le de papier journal ou d’essuie-tout pour qu’il garde sa forme pendant qu’il sèche
  • Pour de la petite maroquinerie sortez son contenu et posez le sur la tranche ou suspendez-le si c’est possible.
  • Une fois votre merveilleux accessoire sec, nourrissez-le avec l’un des produits préconisés plus loin dans cet article

L’alcool

C’est sûrement votre pire ennemi. Évitez absolument tout contact de votre cuir avec de l’alcool. Il risque de dissoudre la cire ou le vernis qui le protègent. En plus, il va diluer la teinture. Pire encore, il va probablement pénétrer assez profondément en entrainant de la saleté avec lui.

  • Si votre accessoire venait à être éclaboussé avec de l’alcool, tamponnez immédiatement les projection avec un chiffon.
  • Si jamais la salissure est ancienne, le mieux est de confier votre précieux bien à un spécialiste. Lui seul pourra vous aider sans abimer le cuir.

Le soleil

Les ultraviolets du soleil ont la fâcheuse tendance à dégrader le vernis des cuirs semi-aniline et de blanchir les teintures aniline. Pour les cuirs pigmentés, cela dépend de la peinture employée et du traitement. Une exposition prolongée et régulière va décolorer le cuir. Ce n’est pas toujours irrémédiable (voir le sac de ma belle soeur que j’ai rajeuni ci-dessous). Il est quand même préférable de ne pas laisser son sac en plein soleil.

 

Recoloration d'un sac à main en cuir par Stéphane Bourriaux d'Atelier Phi Maroquinerie
Avant/après de la recoloration d’un sac exposé au soleil

La poussière

Les poussières sont abrasives. Elles peuvent abimer le vernis ou la cire protectrice de vos cuir ou tout simplement le rayer.

  • Passez régulièrement un coup de plumeau ou une chamoisine sur votre cuir pour les éliminer.
  • Lorsque vous stockez vos accessoires pour une longue durée, utilisez le sac de protection livré avec. A défaut, emballez les dans une couche de tissus léger.

La sueur

Pour les accessoires (portefeuilles, étuis de téléphones, porte-clés) portés dans la poche de pantalon toute la journée, c’est une bonne chose de les sortir le soir pour laisser le cuir évacuer l’humidité et ne pas trop accumuler d’huile corporelles.

Passons aux choses sérieuses

Pour rappel, il existe trois types principaux de cuir : les cuirs pigmentés, les cuirs aniline et les cuirs semi-aniline. Je vous invite à lire l’article sur les finitions du cuir pour en savoir plus. Chacun nécessite un entretien différent.

Petite note sur les produits

Dans cette partie, je vais vous préconiser différents produits. La plupart sont fabriqués en France par la société Avel (et vendus par Valmour qui est leur représentant officiel). Je n’ai pas d’actions chez eux mais j’adore leurs crèmes. La société française Famaco et la société allemande Collonil commercialisent des produits ayant une très bonne réputation.
Certains critiqueront le prix. Je leur répondrai que lorsque l’on dépense quelques centaines d’euros pour du cuir de qualité ce serait dommage de ne pas en dépenser dix de plus pour le faire durer. Les fabriquant recommandent de ne surtout pas  surcharger leurs produits lors de l’application. Ça en augmente drôlement la durée de vie. Un détail vital : trop nourrir le cuir va l’endommager en le ramollissant.
Dans tous les cas, il est IMPORTANT d’effectuer un test des produits sur une petite surface cachée de votre article avant application sur son ensemble. Je ne saurai être tenu responsable de toute mauvaise utilisation ou dommage causé par le non-respect de cette consigne.

Les cuirs pigmentés

Pour les tâches, en général, vous pouvez utiliser du savon pour cuir chez les spécialistes dans l’entretien du cuir. Il est aussi possible d’utiliser un linge propre, doux, non pelucheux et humide avec un peu de savon à la glycérine (que vous trouvez dans les magasins de sports équestres),
Pour effacer les petites rayures superficielles et redonner un peu de brillant, un passage de cire pour cuir occasionnel ne fera pas de mal. Le Brille Vite de Cuirs Chadefaux et la cire pour cuir d’Alta Cuir sont parfaites pour cela.

Les cuirs semi-aniline

La saleté légère pourra être effacée avec la Crème Universelle Saphir qui en plus nourrira et protègera le cuir. Elle contient de la cire d’abeilles qui une fois lustrée donnera un brillant sans pareil à votre cuir tout en faisant disparaître les petites rayures.

Pour la saleté un peu plus incrustée, du savon à la glycérine ou le Savon Régénérant Avel sont à privilégier. Appliquez un peu de Crème Universelle Saphir ensuite pour nourrir et protéger

Les cuirs aniline

Ce sont les plus beaux et c’est d’ailleurs pour cela que je les utilise pour les créations d’Atelier Phi. Hélas, ce sont aussi les plus délicats. Je fais partie de ceux qui recommandent d’appliquer une protection immédiatement après l’achat. Pour cela la Crème Universelle Saphir est merveilleuse. Pour les cuirs mats ou fins la Crème Délicate Saphir est ma préférée. Ces deux crèmes sont parfaites pour l’entretien courant.

En cas de taches, les deux crèmes citées sont la première solution à envisager. Sinon, l’autre solution est d’utiliser une éponge humide (et surtout pas mouillée! ) avec du savon régénérant ou glycériné que l’on aura pris soin de faire mousser pour qu’il ne pénètre pas trop. Laissez sécher et passez un petit coup de Crème Universelle ou de Crème Délicate

 

Un objet en cuir est un investissement

Et comme tout investissement, plus il durera plus il donnera satisfaction. Prenez bien soin de vos merveilleux accessoires en suivant les conseils ci-dessus. Non seulement ils vous accompagnerons pendant des années, mais en plus vous aurez la chance de les voir se bonifier comme un vin de qualité en se patinant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *